Blogue Airtime

Le Centre Priorité Clients aide un jet à éviter l'ouragan Irma

Blogue Airtime Service client de P&WC
29 mars 2018 | Clients, Diagnostics, Maintenance, Mécanique | 3 min de lecture
Lorsque l’ouragan Irma a menacé la Floride, le Centre Priorité clients de P&WC a aidé à remettre en service un jet en un rien de temps. Récit d’une catastrophe évitée de justesse.

OURAGAN IRMA : CATÉGORIE 5

8 septembre 2017. Fin de l’avant-midi. Le vent se lève, le ciel s’obscurcit, le temps presse : l’ouragan Irma se dirige tout droit vers le centre de maintenance d’un exploitant en Floride.

Un avion Hawker 1000, propulsé par des moteurs PW305B, propriété d'un affréteur de jets privés, était immobilisé sur la piste, à l’approche d’une des plus fortes tempêtes à frapper la côte atlantique. S’il ne décollait pas rapidement, il allait subir les forces destructrices de l’ouragan. Or, le jet avait des problèmes de démarrage : de multiples codes d’erreur du moteur l’empêchaient de prendre l’air. L’équipe de maintenance de l’exploitant s’est donc adressée au Centre Priorité clients de Montréal.
L’exploitant avait besoin de nous pour régler le problème et rendre l’appareil disponible avant l’arrivée de l’ouragan. Il n’y avait pas une minute à perdre. 
FRÉDÉRIC BOUTIN,
CHEF DE L’ÉQUIPE DES SPÉCIALISTES TECHNIQUES, CENTRE PRIORITÉ CLIENTS

DÉPANNAGE EN CAS D’URGENCE

La nuit précédente, l’exploitant avait communiqué avec l’équipe du Centre Priorité clients à Singapour. Celle-ci lui avait conseillé de nettoyer les connecteurs et de redémarrer le régulateur électronique moteur (EEC). L’affréteur a suivi ces conseils et vérifié les faisceaux de câblage. Euréka! Le code d’erreur FB (défectuosité du détecteur de température interétage des turbines ou d’un circuit) a cessé d’apparaître lorsque le moteur était éteint.

« Nous soupçonnions que l'EEC fonctionnait par intermittence. Mais même si nous en avions commandé un autre, nous n’aurions pas eu le temps de l’installer et de décoller avant l’arrivée de l’ouragan », rappelle Frédéric Boutin.

Le jet devait subir une révision complète à Dallas. Étant donné que le moteur n’indiquait plus d’erreur au démarrage, le Centre Priorité clients, après avoir demandé conseil au service de l’Ingénierie client, a suggéré que l’avion Hawker 1000 décolle immédiatement pour le Texas afin d’y recevoir un moteur de location. L’équipe de soutien prévoyait envoyer un nouveau régulateur électronique moteur (EEC) qu’il faudrait installer à l’établissement de Dallas.

Après avoir obtenu l’aval du Centre Priorité clients, l’exploitant a fait décoller son jet vers Dallas avant que l’ouragan Irma ne s’abatte sur la Floride. Le jet a repris son service régulier après l’installation du moteur de location et du nouveau EEC.

SUIVI EN TEMPS RÉEL DE PHÉNOMÈNES CLIMATIQUES EXTRÊMES

Le Centre Priorité clients est disponible en tout temps pour aider les exploitants à faire décoller leurs appareils rapidement, qu’un ouragan ou une catastrophe naturelle survienne n’importe où sur le globe.

Or, cette aide est d’autant plus cruciale aujourd’hui, vu l’intensification des conditions météorologiques extrêmes. D’ailleurs, en 2017, les États-Unis ont dû débourser plus de 306 milliards de dollars pour réparer les dommages causés par 16 catastrophes naturelles incluant l’ouragan Irma. Si on en croit certains experts, les ouragans risquent de gagner en intensité à l’avenir.

Dans les deux Centres Priorité clients de P&WC (à Montréal et à Singapour), le personnel surveille étroitement la situation mondiale grâce à un mur d’écrans : certains indiquent l’assistance que reçoivent les clients, tandis que d’autres diffusent des chaînes d’information continue mettant à jour les événements climatiques susceptibles d’affecter les clients.

Lors de tout phénomène climatique extrême, les membres du Centre Priorité clients sont alertés instantanément et peuvent ainsi aider sans délai les exploitants des régions touchées.

Pour en savoir plus sur l’aide qu’apporte P&WC aux exploitants en cas de catastrophe naturelle, voyez comment l’équipe mobile de réparation s’est portée au secours d’un client durant la tempête Stella.