Blogue Airtime

Laver votre moteur pour réduire les coûts

Blogue Airtime Service client de P&WC
9 février 2017 | Maintenance, Mécanique, Turbopropulseurs | 2 min de lecture
L’une des façons les plus économiques et utiles de maintenir le bon état de votre moteur PW100 ou PW150, c’est de le laver régulièrement, à l’intérieur comme à l’extérieur. Considérez ces conseils pour un lavage efficace qui améliorera la performance de votre moteur.

1. À L’AIR LIBRE

L’atmosphère est chargée de contaminants, tels que des fines particules de poussière, de l’huile, de la suie et d’autres substances étrangères. Ces contaminants sont aspirés dans le compresseur du moteur, surtout si vous n’avez pas de système de filtration. À la longue, ils s’accumulent et forment une couche sur le carter, l’aube fixe et les aubes du compresseur. Or, l’accumulation de contaminants diminue l’aérodynamisme et, par conséquent, le fonctionnement du moteur. Le sel et d’autres contaminants peuvent aussi causer de la corrosion sur les composants du moteur.

2. LES MOTEURS PROPRES PERFORMENT

Un peu d’eau et de savon peut parfois accomplir des miracles. En fait, le lavage de votre moteur comporte de nombreux avantages : il améliore l’efficacité du compresseur, augmente les écarts de température interne de la turbine, assure des économies de carburant, prolonge la durée de vie de la partie chaude et réduit la corrosion. Ces avantages rehaussent le bon fonctionnement de votre moteur et sa durée de vie, en plus d’allonger les intervalles entre les révisions. La fréquence des lavages de votre moteur dépend des conditions d’exploitation de votre flotte. N’hésitez toutefois pas à effectuer des lavages sur une base régulière pour que votre moteur fonctionne de façon optimale.

3. LE LAVAGE DU COMPRESSEUR, UN INCONTOURNABLE

Le lavage du compresseur aide à réduire la corrosion créée par les environnements hostiles. Vous n’avez qu’à injecter un liquide de nettoyage dans l’entrée d’air moteur à l’aide de l’anneau de lavage du compresseur ou d’un pistolet de lavage. Des lavages réguliers du compresseur préserveront l’état des composants mécaniques en éliminant le sel, la poussière et les dépôts incrustés dans la veine gazeuse. (Sur les moteurs PW100, l’eau pourrait s’infiltrer dans la ligne P3 du régulateur mécanique du circuit de commande carburant. Vous devez donc débrancher le tube P3 de détection de la pression atmosphérique à l’extrémité du carter de l’intercompresseur et mettre un sac de plastique pour couvrir l’extrémité du tube, comme recommandé dans le manuel d’entretien du moteur).

4. AUTRES LAVAGES ESSENTIELS

Laver la surface externe élimine les particules corrosives et renforce les revêtements à l’époxy sur les surfaces de magnésium.

Le lavage de la turbine réduit la corrosion dans les milieux particulièrement rudes. Servez-vous d’une buse de lavage ou d’un tube endoscopique modifié pour laver directement les aubes de turbine à haute pression à l’eau potable. Pour ce faire, vous n’avez pas besoin de débrancher les purgeurs, les lignes P3 ou la vanne de purge. Le séchage du moteur n’est pas obligatoire.

Enfin, effectuez un lavage de rétablissement de performance si vous remarquez une nette perte d’efficacité ou si les tendances du moteur vous l’indiquent. Utilisez des additifs chimiques approuvés pour déloger les dépôts tenaces qui résistent au dessalage.