Blogue Airtime

3 conseils pour rendre vos opérations aériennes plus durables

Blogue Airtime Service client de P&WC
27 septembre 2021 | Clients, Performance, Technologie | 4 min de lecture
Le secteur de l’aviation s’engage sur la voie de la durabilité, et cette dynamique écologique s’intensifie. Alors, comment réduire l’impact environnemental de vos opérations aériennes? Voici trois suggestions de nos experts.

1. Réduisez votre empreinte carbone grâce aux carburants d’aviation durables

Afin de relever le défi de la décarbonisation, les carburants d’aviation durables (CAD) constituent l’une des solutions les plus efficaces pour les moteurs en service. Fabriqués à partir de sous-produits d’autres industries, les CAD permettent en effet de diminuer considérablement les émissions de CO2 tout au long de leur cycle de vie (et donc de réduire l’empreinte carbone globale) par rapport aux combustibles fossiles ordinaires.

Les émissions peuvent même enregistrer une baisse de 80 % lorsque ces carburants sont utilisés seuls. Toutefois, dans leur forme pure, les CAD ne répondent pas encore aux normes fixées par l’industrie aéronautique et ne peuvent donc se substituer entièrement aux carburants actuels. Ils sont par conséquent mélangés au kérosène classique dans une proportion de CAD oscillant généralement entre 30 % et 50 % afin de satisfaire aux normes en vigueur.

« Un mélange à base de CAD ne supprime pas les émissions. Néanmoins, il constitue une solution extrêmement intéressante pour réduire l’empreinte carbone du transport aérien, tout en continuant à utiliser les turbines à gaz, résume Corey Vann, directeur mondial, Durabilité de l’environnement chez Pratt & Whitney. En plus, il présente les mêmes caractéristiques et offre les mêmes performances que le carburant ordinaire. Il est donc sans danger pour l’aéronef. »
Depuis 2006, Pratt & Whitney a effectué de nombreux tests afin de vérifier que les mélanges à base de CAD étaient compatibles avec ses moteurs. Parallèlement, nous avons travaillé en étroite collaboration avec les organismes de réglementation, en vue d’établir les normes actuelles qui autorisent l’utilisation de ces mélanges comme carburant d’appoint.
Corey Vann, directeur mondial, Durabilité de l’environnement chez Pratt & Whitney

Il est possible de se procurer des CAD auprès de nombreux grands aéroports et exploitants de services aéronautiques, notamment en Amérique du Nord et en Europe. Afin de connaître les solutions à votre disposition, veuillez communiquer avec votre distributeur de carburant.

Notez qu’il est essentiel de toujours vous conformer aux publications techniques de votre aéronef et de votre moteur pour vous assurer que le mélange que vous envisagez d’utiliser est bien adapté. « Dans la plupart des cas, ce type de mélange répondra aux exigences, et vous n’aurez plus qu’à le verser dans votre réservoir », plaisante Corey.

2. Envisagez de recourir à la méthode du book and claim (littéralement, « payer et récolter ») pour encourager l’utilisation des CAD

L’utilisation des CAD gagne du terrain dans l’industrie aéronautique, et elle est certainement appelée à se répandre encore à moyen terme. Toutefois, les CAD ne représentent que moins de 1 % du carburant d’aviation consommé à l’heure actuelle. S’il est possible de s’en procurer aisément par endroits, il faut encore les faire expédier à la demande dans d’autres. 

Cette situation est à l’origine d’un véritable dilemme. En effet, l’avantage environnemental de « produits verts » tels que les CAD est inéluctablement amoindri s’ils doivent être transportés sur de longues distances par camions avant utilisation. Pour minimiser votre empreinte carbone, tout l’enjeu est donc de consommer les CAD à proximité de leur lieu de production.

C’est là qu’entre en scène la pratique du book and claim, encore émergente dans le secteur de l’aviation. Cette approche, semblable dans son principe au système des certificats verts, obéit à une logique simple : un premier client achète les CAD, et un autre les consomme.

Comme l’explique François-Étienne Rhéaume, gestionnaire principal, Développement des affaires, Services après-vente chez Pratt & Whitney Canada, cette méthode présente un avantage immédiat. Elle permet en effet aux exploitants qui n’ont pas accès aux CAD à l’échelle locale de « payer » la note, avant de pouvoir créditer leurs propres activités des bénéfices environnementaux liés à ces produits (« récolter »). Parallèlement, le kérosène ordinaire est remplacé par un mélange à base de carburant durable dans un autre appareil.

Le principe du book and claim s’avère particulièrement intéressant pour les personnes et les entreprises qui veulent être des leaders de la durabilité et promouvoir des initiatives fortes en faveur du climat, mais n’ont pas accès aux CAD dans leurs aéroports habituels. En général, cette solution permet aussi de limiter le transport des CAD et les émissions associées.
François-Étienne Rhéaume, gestionnaire principal, Développement des affaires, Services après-vente chez Pratt & Whitney Canada

3. Affichez un bilan carbone neutre grâce à un programme de compensation

Il est possible pour les exploitants aériens d’afficher un bilan carbone neutre en compensant leurs émissions, afin de réduire leur impact environnemental.

En 2020, Pratt & Whitney Canada a lancé un service de compensation carbone à l’intention des exploitants de jets d’affaires inscrits à son programme d’entretien Eagle (ESPMC). Elle devient ainsi le premier motoriste à proposer ce type de service. En raison du succès de l’initiative, l’entreprise a décidé d’étendre cette option aux exploitants d’hélicoptères inscrits à son programme ESPMC

« En somme, nous vous proposons d’estimer les émissions de vos aéronefs et de les compenser grâce à des crédits carbone délivrés par South Pole, un des principaux fournisseurs de solutions durables. Il vous suffit pour cela de vous acquitter d’une petite redevance en fonction de votre nombre d’heures de vol », indique François-Étienne.

Ces sommes sont ensuite utilisées pour financer des projets de développement durable. Certifiés et contrôlés de manière indépendante, ils offrent des retombées socioéconomiques importantes, en plus de leur intérêt écologique indéniable. En outre, les exploitants reçoivent chaque année un certificat attestant leur compensation et peuvent dès lors revendiquer la carboneutralité de leurs opérations aériennes.

Notre service de compensation carbone est une solution clé en main, à la fois simple et transparente, qui permet aux exploitants de soutenir des initiatives environnementales d’envergure, à un coût moindre par rapport aux CAD. C’est une solution facilement accessible qui soutient les efforts à long terme de notre secteur en matière de développement durable.
François-Étienne Rhéaume, gestionnaire principal, Développement des affaires, Services après-vente chez Pratt & Whitney Canada

Les CAD actuellement sur le marché sont mélangés à des carburants classiques et n’ont donc pas encore atteint leur plein potentiel en matière de réduction des émissions. Néanmoins, il est possible de parvenir à la carboneutralité de vos opérations aériennes en recourant également au book and claim et à la compensation carbone.

Grâce au service de compensation carbone de Pratt & Whitney Canada, vous pouvez créer un programme personnalisé à un tarif réduit, indexé sur votre utilisation de carburant durable. Par exemple, si les CAD vous permettent de diminuer vos émissions de 40 %, c’est le programme de compensation qui couvrira les 60 % restants.

« Les CAD ont un rôle de premier ordre à jouer afin d’accompagner le secteur de l’aviation sur la voie de la durabilité. Mais compte tenu de leur prix actuel élevé et de l’offre limitée, les exploitants sont également à la recherche d’autres solutions. Nous les encourageons à minimiser leur impact environnemental en optimisant leurs opérations, en recourant aux CAD et en compensant leurs émissions auprès d’une source sûre. Ce sont là d’excellents moyens pour eux de réduire leur empreinte carbone », conclut Corey.

Vous souhaitez en savoir plus sur le premier service de ce type à être offert par un motoriste? Lisez notre précédent article, publié sur le blogue Airtime : Vers un monde plus écologique : notre solution de compensation carbone.